Nouvelles

2020 : Année internationale de la santé des végétaux !

2020 : Année internationale de la santé des végétaux !

10 février 2020

L’Assemblée générale des Nations Unies (O.N.U.) a proclamé 2020 Année internationale de la santé des végétaux. L’objectif essentiel est de sensibiliser l’opinion publique et les décideurs au plan mondial sur la nécessité de sauvegarder la santé des végétaux.

Selon l’O.N.U., la santé des végétaux est de plus en plus menacée. L’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture, (FAO) explique sur son site Internet que les activités humaines et le changement climatique ont modifié les écosystèmes, ont appauvri la biodiversité et ont créé de nouvelles niches sur lesquelles les ravageurs ont un impact dévastateur. En outre, les transports internationaux et commerciaux ont triplé de volume pendant les dix dernières années et permettent aux nuisibles et aux maladies de se propager rapidement dans le monde entier.

Les végétaux favorisent l’air que nous respirons et sont notre principale source alimentaire, mais de façon générale, nous ne sommes pas souvent conscients de l’importance de leur santé et des risques importants que cela comporte. La FAO estime que près de 40 % des cultures vivrières mondiales sont perdues chaque année à cause des maladies et des ravageurs. Des millions de personnes manquent de nourriture et l’agriculture, source de revenus la plus importante pour de nombreuses communautés rurales pauvres, subit des pertes importantes.

Fin janvier, ErfGoed a participé au salon IPM 2020, salon mondial de l’horticulture à Essen, en Allemagne. J’ai constaté que très peu de stands et d’exposants abordaient ce grand thème de l’année. Et pour tout dire, je n’en ai rencontré qu’un. Apparemment, l’importance de ce thème n’est pas – encore – présente dans les esprits, bien que ce soit un sujet essentiel. Les cultures vivrières sont naturellement au centre des débats, mais les plantes d’ornement tiennent aussi un rôle important. La propagation de maladies et des ravageurs touche sans distinction les cultures vivrières et la floriculture.

Il est essentiel qu’ensemble nous participions à la préservation et l’amélioration de la santé des végétaux. Selon moi, cela ne concerne pas tant l’aptitude à donner la vie, mais plutôt la gestion soignée de l’activité qui nous a été confiée. Ce point de vue est profondément implanté chez ErfGoed.

La santé des végétaux a toujours été un vecteur essentiel lors du développement de nos systèmes de culture, des systèmes qui favorisent la résistance des plantes. Et l’avantage est que nos sols de culture ne sont pas seulement utilisés pour la floriculture, mais aussi pour la culture de plantes potagères.

Si vous souhaitez réagir à cet article ou partager vos idées personnelles, je vous invite vivement à me téléphoner directement ou à m’envoyer un e-mail.

Hugo Paans,
directeur général